All Right Reserved ©
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fred {Psy} Green / Finish

Aller en bas 
AuteurMessage
Frederick Green
23 Ans • PSYCHOLOGUE • L'irlandais ;
23 Ans • PSYCHOLOGUE • L'irlandais ;
avatar

Masculin MESSAGES : 23
NAISSANCE : 09/12/1985
AGE : 33
SURNOM : Fred
HUMEUR : Joyeuse
{16 +} : Oui
ATTIRANCE SEXU' : Hétérosexuelle

TOP SECRET
FRUITS DÉFENDU: //
VOS SECRETS:
ÉTATS MENTAL:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Fred {Psy} Green / Finish   Jeu 8 Jan - 22:07



Identification

Nom & Prénom : Green, Frederick
Surnom : Fred, Derick

Age : Vingt-trois
Votre Anniversaire : 9 Décembre
Lieu de résidence : Irlande

Fille/Garçon : Garçon
Orientation Sexuelle : Hétérosexuelle


Fiche Medicale

Taille & Poids : Fred a l'avantage d'être un garçon bien dans sa peau. Pas de surplus de poids, d'ailleurs son poids frôle la santé parfaite, ce qui étonne beaucoup son entourage, puisqu'il mange que de la m**de la plus grande partie de son temps. Certains de ses copains le taquine en lui disant qu'il a surement pris un abonnement pour les fast-Food. Ce qui surprend aussi est le fait qu'il ne tombe jamais malade et pourtant, ce n'est pas comme s'il ne faisait pas exprès. Bref, outre le poids (semi) santé de Fred, il possède aussi un autre avantage ; Celui de faire plus d'un mètre quatre-vingt. Le fait de venir d'une famille de géant (et je ne déconne pas), Fred a donc garder les gênes familial, ce qui fait de lui un homme assez imposant quand nous posons notre regard sur celui-ci.
Couleur de cheveux : Roux? Rouge? Bref, qu'importe la couleur des cheveux de l'homme, Fred ne garde jamais celle-ci bien longtemps. C'est d'ailleurs souvent le reproche que lui donnait sa mère, ses ex-copines. Le changement il aime bien et quoi de mieux que de faire des tests avec ses cheveux? En ce moment (et ce depuis un temps maintenant) il porte la couleur de roux avec quelques teintes de rouge, bourgeonne. Bien sur, ne pouvant pas être comme tout le monde, Fred décida de mettre simplement quelques cheveux noir, ceux qui lui tombe sur le visage, pour le reste, tout est roux/rouge. Pour un homme de son âge, la coupe semi court lui convient parfaitement. Cours vers l'avant, dégradant lentement vers l'arrière, quelques mèches lui chatouillant la nuque par moment.
Couleur des yeux : Marron. Rien de bien extraordinaire et il le sait. Bien sur, beaucoup de gens voudrait avoir les yeux vert, bleu, mauve (pourquoi pas), rouge ou encore jaune (bon, possiblement pas). Mais pour lui, une couleur reste une couleur et ce n'est pas tellement celle-ci qui attire la première fois, mais l'éclat que dégage le regard. C'est aussi idiot, mais d'après Fred, une personne pourrait avoir les plus beaux yeux bleu jamais connu sur terre, si le regard ce celle-ci est terne, ça ne sera en aucun cas magnifique. Bien sur, pour sa part, ses yeux n'ont rien de bien extra, si ce n'est que l'éclat de malice qui s'illumine dans son regard quand quelque chose l'amuse particulièrement. Un truc de bien particulier avec les yeux de Fred, c'est que autant ils peuvent marron clair, autant le marron foncé peut se faire voir.
Style vestimentaire : Beaucoup de gens trouve le style vestimentaire de Fred ; étrange, excentrique, surprenant. Pourtant, il faut savoir avant tout que l'homme vient d'Irlande et que là-bas et pendant longtemps, sa famille vivait encore dans une époque quand même assez éloigner. Les vêtements classes, a la mode, dernier cri, ce n'est pas vraiment ce qui trainait dans les armoires des petits bouts de chou de la famille Green. Non, loin de là. Mais de vieille chemise, pantalon de suède, cor du roi ou encore de simple et vieux jeans troué ici et là. Ainsi donc, Fred a garder cette façon de se vêtir, sans aucune gêne. D'ailleurs, le jeune Adulte est plutôt fier d'avoir sa propre façon à lui de s'habiller, peu de gens dans ce centre semble avoir le même style.
Particularité : Les deux grains de beauté qui trône sous son oeil droit.

Qualités : Peu de gens peuvent avoir la chance de dire « Je ne suis pas comme tout les autres ». Dans un sens, nous sommes tous fais dans le même moule et personne n'échappe à quelques qualités, quelques défauts. Fred ne fait pas exception à la règle. Même si beaucoup de gens autour de lui le décris comme étant un jeune homme dévouer, généreux, drôle, charmant, sympathique avec un bon sens de l'humour. Ce n'est pas faux. Déjà très jeune, Fred avait le sens du spectacle, voulant toujours en faire voir de toute les couleurs aux personnes qui l'entourait. Cherchant à captés leur attention avec de bonne blague ou encore en improvisant un personnage pour faire « Je suis le clown du soir ». Le rire est pour lui, une douce mélodie et c'est surtout avec cela qu'il tente de remonter les troupes quand les coups dur passe aux dessus de leur tête. Quand nous disons généreux, c'est le cas. Frederick donnera toujours sans aucune question, ne recherchant pas non plus à recevoir quoi que se sois. Quand il devient question d'argent, son côté protecteur embarque, ayant toujours cette crainte qu'un(e) ami(e) soit tomber dans les abyss du jeu, bien sur après avoir fait quelques vérification il prêtera son argent sans même chercher à revoir celle-ci. En gros, il s'en fiche tant que les autres sont bien et manque de rien. Un peu naïf ? Oui et cela lui couta quand même assez cher à une certaine époque avec une certaine demoiselle qui ne voulait que vêtement, chaussure et ce, même si elle en possédait déjà des tonnes. Attentif, compréhensif, admiratif ... Il est facile d'avoir l'attention de Fred, il suffit simplement de lui parler d'un sujet, d'une série, bref dite lui n'importe quoi et il vous écoutera sans aucun problème. A vue de nez, comme ça il pourrait passer pour un homme parfait, mais détrompez vous. Personnes n'est parfait.
Défauts : Paresseux, il n'y a pas de doute la dessus. Quand vient le moment de faire la fête, Fred se lance les yeux fermer. Cependant, quand le lendemain sonne, possible que l'homme est beaucoup de mal à sortir du lit sans rouspéter pendant un moment. Il va sans dire que beaucoup de personne sont ainsi. Bien qu'il soit quand même assez patient, par moment il lui arrive de ne pas l'être et de s'emporter pour un oui ou un non. Ce n'est pas non plus l'homme idéal pour avoir des enfants. Car plus maladroit que lui, ça n'existe surement pas et encore, comptons nous chanceux. Nombre de fois qu'il a fait flamber un chaudron parce qu'il l'avait oublier sur la cuisinière. Autant avec les jeunes du centre, Fred peut être très attentif, autant pour le reste ce n'est pas toujours le cas. Quand il écoute quelque chose et fait un truc en même temps, possible que le résulta final ne soit pas celui voulu. Comme je le disais, beaucoup de défauts sont encore à découvrir chez cet homme qui commence réellement sa vie d'adulte. Personne n'est parfait et surtout pas Frederick Green. Un dernier détails pour les demoiselles qui trouverait cet homme mignon et "parfait" ; vous aurez affaire à un gamin dans l'âme qui s'amuse avec des jeux vidéo, pet le matin en se levant et qui pourrait facilement faire un concours du plus gros rot avec ses potes. Pensez y attentivement mes dames.
Centres d'intérêts : Allez, un petit secret sur le Psychologue Green. Cet homme, dans son jeune temps (ce qui n'est pas si loin que ça), vivait pour une passion bien simple mais qui lui procurait de tel frisson. Cet passion, il la partageait avec quatre autres de ses amis. Une passion qui, encore aujourd'hui fait vibrer des milliers d'oreilles, jeunes, moins jeunes, vieux ou encore bébé. Cet passion est nul autre que la musique. Et oui, Frederick Green était un jeune artiste avec beaucoup de talent. C'était un grand chanteur et un excellent guitariste. Pendant longtemps (de 13 à 19 ans) ils pratiquèrent leur passion commune. Pourquoi n'en a t-il pas fait une profession? Détrompez vous, ils voulaient tous que se sois professionnel et cela aurait put l'être, sans la mort subite d'un des membres, le meilleur ami de Fred. Si ce dernier ne s'était pas tuer dans un accident de voiture à l'âge de 19 ans, possible qu'ils seraient tous sur scène en ce moment. Mais qui sait, le destin avait surement choisi autre chose pour les garçons, Fred en est maintenant la preuve.


Dossier Judiciaire

Vos infractions commis : Aucune
Nombres d'arrestation : Zéro


Vous

Âge : 17
Comment avait vous connu New Stage : Top Site {Nan l'admin xD}
Activité sur le forum (sur 10) : 8 sur 10
Code du Règlement : {BON}


Historique

Être psychologue n'avait jamais été son but initiale dans sa vie. En réalité, comme tout adolescent qui se respecte, Fred rêvait d'un monde célébre. D'un univers que les gens populaire était les seuls à vraiment connaitre. Avant d'être ce qu'il est maintenant, son rêve était de flirté avec les plus belles filles d'hollywood, les plus beaux mannequin. Son rêve n'était nul autre que d'être un chanteur reconnu partout a travers le monde. Faire des tournées dans les quatre coins du pays. Voir des pays que jamais il ne verrait autrement qu'en faisant une tournée. Oui, son rêve n'était pas d'être un psychologue, enfermer dans un simple bureau, mais de voir du pays et de faire sa passion ; Chanter.

Mais les rêves, aussi fou soit-il, peuvent être a peine effleuré... Et mourir dans l'heure qui suit. C'est là, que votre destin change brusquement de direction.


ҳ̸Ҳ̸ҳ


• BIP BIP BIP •

Qui aime l'ambiance qui règne dans un hôpital? Très peu de gens. Il fait froid, l'odeur n'est pas des plus agréable. La nourriture, pfff, n'en parlons même pas. Les murs sont ultra original dans un blanc qui rappelle la froideur des lieux. Les gens tousse, crache. En gros, il n'y a rien de pire qu'être dans un hopital, dans une salle dites "Urgence". Les gens autour de vous panique, s'active rapidement, semble inquiet. D'autres pleures, d'autres sont en colère, alors que pour certains autres (surement les plus affecter) semble avoir du mal à réalisés dans quel endroit ils se trouvent.
Bip Bip Bip ...

C'était le bruit de cette machine, près de son lit. Elle signalait toujours là même chose ; qu'il était vivant. Fred pouvait l'entendre, mais la voir s'était une autre pair de manche. La fatigue, le fait de se sentir lourd, l'étrange sensation de ne plus avoir de jambe, ne l'encourageait pas à ouvrir les yeux. Non, sincèrement Fred semblait vouloir rester là, allonger sur le lit, écoutant les conversations autour de lui. Il n'avait que 19 ans, et sa vie venait de prendre une direction inattendu.

« Ton fils a ruiner la vie de mon fils ! »
« Pardon? C'est ton fils qui conduisait et qui avait bu! »
« Ton fils aurait du lui dire de ne pas prendre le volant! »
« Il l'a fait ... »

La sensation d'être présent mais si loin en même temps, c'était justement ce que ressentait Fred. Écoutant la conversation qui sonnait comme si les gens se tenaient à plus de 30 mètres de lui. L'echo donnait probablement cet effet, puisqu'il sentait la chaleur de ses parents et la voix de son ami qui résonna soudainement lui indiquait que quelque chose n'allait pas.
Dominic avait en temps normal une voix joyeux, qui résonnait comme une trompette déclarant le début des festivités, mais voilà, en ce jour grisâtre elle sonnait plutôt comme celle d'une voix prêtes pour un enterrement.

« Que dis tu ? »
« Frederick à tenter de dissuader Jeremy de prendre le volant... »
« ... »
« Mais vous connaissez tous Remy ... Il n'écoute jamais personne. »

Le silence qui planait maintenant, donnait des frissons dans le dos. Même inconscient Fred ressentait le malaise qui trônait dans la pièce. Ainsi donc, ils avaient eut un accident? C'était tellement flou dans sa mémoire, qui plus ait, le mal de crane qu'il se prenait en ce moment n'aidait en rien le souvenir à revenir. Une barrière s'était surement créer pour chasser les images d'horreur qui avait du avoir lieu. Pourtant, Jeremy avait le contrôle... Non? Que c'était -il vraiment produit ? Alors qu'il tentait de poser la question, Fred se buta contre le coma, celui-ci lui refusant la parole, les mouvements. Le laissant dans un mutisme et un effet de cadavre qui pourrait gagner des oscars s'il avait été acteur. Tout ce qu'il pouvait faire en ce moment, c'était d'écouter secrètement la conversation qui avait lieu dans sa chambre... D'ailleurs, est-ce qu'il partageait celle-ci avec Jeremy? Comment allait son ami? Pourquoi plus personne n'osait dire quelque chose ? Parler ! Hurla mentalement le jeune homme, alors qu'il pouvait sentir la colère dans son corps. Même s'il ne pouvait plus être actif physiquement, son cerveau tournait comme une tornade en pleine puissance...
Que se passait-il ? Pourquoi le silence se poursuivait ainsi?
Bip Bip.......

Un mouvement. Oui, il avait sentit du mouvement à sa gauche. Quelque chose se produisait et cela ne semblait pas être de bonne augure. Qu'est-ce que? Le hurlement d'une femme, suivit de plusieurs « non, non pas ça » a répétition lui serra vivement le coeur. Pourquoi ne pouvait-il pas voir ce qui se passait? Vivre dans le noir, dans l'inconscience n'avait rien d'amusant. Quelque chose clochait et il ne le réalisa trop tard. Le Bip bip continue qu'il entendait, n'était pas le sien, mais bien celui de Jeremy, qui brusquement restait dans un "bip" infini, comme s'il... Comme s'il...

« NOOOON !!! »

Tel une boite a surprise, Fred se redressa dans son lit, le souffle court, le visage en sueur. Que dire de son coeur qui battait maintenant la chamade. Trois mois qu'il faisait le même cauchemar. Dès qu'il fermait les yeux, l'état comateuse lui revenait en tête, lui coupant les membres. Du moins, c'est ce qu'il croyait, c'est ce que ses rêves lui donnait comme impression, mais il en était toute autre chose.

« Fred ... »
« Pardon, Eliza... »


Dernière édition par Frederick Green le Ven 9 Jan - 4:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Frederick Green
23 Ans • PSYCHOLOGUE • L'irlandais ;
23 Ans • PSYCHOLOGUE • L'irlandais ;
avatar

Masculin MESSAGES : 23
NAISSANCE : 09/12/1985
AGE : 33
SURNOM : Fred
HUMEUR : Joyeuse
{16 +} : Oui
ATTIRANCE SEXU' : Hétérosexuelle

TOP SECRET
FRUITS DÉFENDU: //
VOS SECRETS:
ÉTATS MENTAL:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Re: Fred {Psy} Green / Finish   Ven 9 Jan - 3:23

Il se passa une main dans les cheveux, tournant la tête vers sa petite amie du moment. Celle qui avait été en faite sa meilleure amie depuis la maternelle, celle qui lui avait tenu le main quand il fit dans son lit d'hôpital, celle qui était restée près de lui, sans jamais remettre quoi que se sois sur son dos. Depuis la mort de son meilleur ami, Fred ne vivait sans cesse la même scène, celle qu'il avait vu en ouvrant les yeux, quelques secondes après la mort de Jeremy.

Quel cauchemar pour un adolescent de 19 ans, d'ouvrir les yeux a peine une seconde après que le médecin est déclarer la mort de son ami. C'était Remy ou Lui. Le destin avait choisi de prendre Remy, de lui enlever son ami de couche. Son ami qui avait vue le jour en même temps que lui. Étrange quand l'on sait qu'ils furent au monde le même jour, même heure, même hôpital et de savoir que maintenant, l'un d'eux avait trouver la mort, alors que le second planait entre la vie et la mort.

« Arrête de te torturé, Fred ... »
« ... J'essaie, mais c'est pas facile. » Avoua le jeune homme, laissant son dos retomber sur le matelas, les yeux grand ouvert.

Dormir était devenu un fardeau pour lui. C'était comme retourner dans l'état qu'il avait connu trois mois plutôt et aussi stupide que cela pouvait être, Fred commençait à voir son ami dans ses rêves, le suppliant de venir le rejoindre.

« Tu lui en as parler ? »
« T'es folle, ou quoi? »
« Merci, c'est gentil. Fred ! »
« Eliza. »
« C'est quand même ton psychologue. »
« C'est quand même de la merde, ouais. »

Un rire ironique traversa la pièce, alors qu'une paire de yeux s'élevait vers le plafond, pendant qu'une main féminine frappait durement le ventre du garçon qui continuait de rire. Psychologue, quel emploie de merde. Les gens qui occupait ce poste ne pensait jamais au bien être des clients, mais de leur poches. Être un psychologue c'était se farcir les plaintes, les horreurs de certains et faire semblant d'écouter. Combien de fois avait-il été obliger de raconter son histoire? Trop de fois. Parait que c'était très bon pour la mémoire et pour faire partir les images. Tu parles, pensa Fred qui croisait maintenant les bras derrière la tête.

« Écoute, chéri... Ce n'est pas de la merde, ça t'aide quand même un peu, non? »
« Ah oui, j'ai l'air en super forme, tu trouves pas ? »
« ... » Elle fronça les sourcils, puis le pinça. « T'es chiant quand tu te bute, Green. »
« Non, je suis chiant naturel depuis que j'ai perdu mon meilleur ami. »
« Quel victime, je dois verser une larme ? »
« ... » Silence. « D'accord, je lui en parlerais. »
« Merci mon ange. Rendors toi maintenant ... »
« Seulement si tu me sers contre toi. »
« ... Imbécile. »

ҳ̸Ҳ̸ҳ


Ils étaient tous assis autour d'une table, dans un grand restaurant. Parlant de tout et de rien, alors que Fred semblait perplexe sur un sujet. Dominic assit à sa gauche, Elizabeth à sa droite (tenant la main de Jonas) près de Jonas, un autre de leur ami. Simon se tenait plus tranquille, posant par moment des regards inquiet sur son ami, c'est d'ailleurs lui qui attira l'attention sur Fred.

« Ça ne va pas? Tu n'as presque pas dit un mot de la soirée... »
« J'imagine que c'est parce que je suis là. »

L'un des sourcils de Fred s'éleva, s'arquant sous la remarque un peu enfantine de son ex copine. Il y avait maintenant un an qu'ils avaient rompu. La raison n'était pas difficile à comprendre. Elle avait eut une aventure avec Jonas. Jusqu'ici, Fred aurait très facilement passer outre, si elle n'avait pas terminée sa phrase avec « je suis enceinte, mais tu n'es pas le père... ». Sur le coup, Fred n'avait pas su comment réagir, mais rapidement Eliza avait prit la mouche, croyant que sa réaction n'était pas assez vive, qu'il ne l'aimait pas sincèrement et que, bref, une réaction typiquement féminin et incompréhensible. Maintenant s'était son ami Jonas qui se tapait les crises de la demoiselle et, s'était surement mieux ainsi.
La main maintenant dans les cheveux, Fred haussa les épaules avant de répondre le plus calmement possible ;

« Je vais bien. Juste que je dois vous annoncez quelque chose... »
« Tiens, Simon tu as peut-être une chance ! »

Un coup de coude venant de Jonas, des regards qui se fuit et un malaise qui planait maintenant sur le petit groupe. Par moment, Jonas manquait de jujotte et de faire allusion à l'homosexualité de Simon, alors que ce dernier avait du mal à l'admettre, n'était surement pas la chose des plus brillantes qu'il avait fait jusqu'à maintenant. Pour une rare fois, Elizabeth repris le dessus de la conversation, frappant son petit ami derrière la tête pour finalement porter son regard bleuté sur son ex copain.

« Quoi donc, nous t'écoutons. »

Trop aimable, pensa Fred avec un sourire qui semblait vouloir dire « ne joue pas la fille intéresser par ce que je vais dire » et apparemment elle comprit le sourire, puisqu'elle détourna le regard pour enfoncer son nez dans son verre pour un boire un bon coup. Maintenant qu'il avait l'attention de tous, Fred trouva la scène ironique. Comment réagiraient-ils en apprenant la nouvelle?

« Bon... » Commença t-il en se replaçant sur la banquette du restaurant. « J'ai été choisi pour un emploie. » Il vit le sourire de Simon, ce qui le fit sourire également, en faite, le seul au courant avait été Simon. « Je pars pour le Japon dans une semaine. »

Drôle comment ils s'étaient brusquement retourner vers lui, le regardant avec de grand yeux de merlan fris. Dominic tenant son verre en suspend, Jonas semblait sur le point d'être malade, Simon avait détourner le regard (il fit semblant de prendre une gorgée, mais Fred vit que rien ne passerait a travers de cette gorge nouée) alors qu'Elizabeth le regardait d'un air ... Le même air qu'elle avait quand ce dernier lui parlait de projet qu'elle jugeait de fou, d'imbécile, d'impossible.

« Et que comptes-tu faire au Japon, Frederick. »
« Me faire des japonaises. »

Il haussa les épaules en prenant une longue gorgée de bière. Cet fois, Dominic éclata de rire, alors que Simon s'était brusquement étouffé avec sa gorgée. Fallait quand même pas s'attendre à ce qu'il soit sérieux quand quelqu'un lui balançait une phrase aussi venimeuse. Car oui, le timbre de voix qu'elle avait employer aurait put facilement le mettre dans un état de colère, mais c'était Eliza et celle-ci cherchait toujours la bonne pique pour faire chier les gens autour. Alors qu'il déposait son verre sur la table, Fred reprit un peu de sérieux, d'autant plus que cette fois, c'est Dom qui lui demanda des explications.

« Et bien, vous saviez que j'étais en cours pour être Psychologue... »
« QUOI? »

Agaçant, ça devenait vraiment agaçant de l'entendre toujours l'interrompre. Dans un soupir, Fred porta son regard marron sur son ex, répétant en séparant bien les syllables.

« Fait pas l'imbécile ! Je croyais que t'aimais pas les psychologues. »
« En effet. »
« Mais alors, pourquoi ? »
« Parce que l'emploie me plait. »
« Mais tu ... »
« Écoute, j'aime être présent pour les gens. Leur venir en aide c'est une façon pour moi de .. »
« Te racheter pour Jeremy ? »

Le coeur de Fred manqua un battement. Cette fois c'est trois personnes qui se sentir mal autour de la table. Dom posa un regard sombre sur Eliza, alors que Simon étouffa un cri de surprise. Jonas avait lui même lâcher la main de sa petite amie, l'observant d'un air totalement outré par les paroles qu'elle venait de laisser sortir de sa bouche.

« T'es plus jolie quand tu ne parles pas. »
« ... »
Tous tourna la tête vers Simon. Si son regard avait été capable de lancer la foudre, Elizabeth ne serait plus de ce monde (Fred regrettait presque de ne pas vivre dans une bande dessiner, tien). Reprenant son verre, il eut un sourire en coin, laissant Simon s'exprimer, vider son sac sur la jeune fille.

« Tu te crois tellement intelligente. Mais en réalité tu ne remarques pas qu'ici, en ce moment tu gênes beaucoup plus que tu ne le penses. Et ce n'est pas Fred qui ne voulait pas te voir ici, ce soir. C'est nous quatre. »
« ... Mais je ... »
« Il n'a pas tort. »

Quand la voix de Dominic s'éleva aussi, Fred tourna la tête vers ce dernier, haussant un sourcil. Et bien, c'était la soirée des quatre vérité. Pas si mal pour une fête de départ. S'enfonçant un peu plus contre le dossier de la banquette, Fred attendait la suite avec beaucoup d'exsitation, jusqu'où cette scène irait ?

« Tu devrais... Je ne sais pas moi, partir ? »
« Jonas ! »
« Bah quoi, t'es chiante par moment. »
« ... Toi ! » Elle le pointa du doigt, se redressa prenant son sac a main pour finalement quitter la table ainsi que le restaurant dans une colère qui pouvait se sentir encore.
« Jonas ... »
« Ouais je sais, j'irai chez Simon ... »
« Ah non ! Je ne te veux pas chez moi, tu ronfles comme un porc ! »

Puis ils éclatèrent de rire, continuant la discussion comme s'il n'y avait pas eut Elizabeth. La nouvelle fut quand même bien accueillit, Dominic comprenait l'envie de Fred, connaissant sa passion pour les voyages et depuis longtemps le rouquin lui parlait du japon. Jonas avait un peu de mal à saisir, mais acceptait le choix de son ami, l'encourageant et lui demandant quelques photos des japonaises (c'est qu'elles sont quand même mignonne). Le seul qui ne semblait pas vraiment enchanter par la nouvelle, c'était Simon. Bien que son sourire était présent, Fred sentait la tristesse de ce dernier, ce qui l'énervait un peu, mais il n'en fit pas un cas. Pas ce soir ...

ҳ̸Ҳ̸ҳ


« Si tu verse une larme, je t'attache nu contre l'arbre là-bas, devant l'aéroport. »
« Fred ... »
« Simon. »

Un petit sourire se dessina sur le visage du rouquin, alors qu'il saisit la poignée de sa valise. Dominic et Jonas étant un peu a retrait derrière leur ami, souriait faiblement devant la tête que tirait Sim. C'était encore plus difficile maintenant que le jour J était présent. Pendant plus d'une semaine, Simon s'occupait des derniers moment que Fred pouvait avoir, refusant les autres invitations que Fred pouvait avoir. Autrement dit, cela faisait maintenant une semaine entière que Simon suivait son ami à la trace. Bien sur, c'était mignon... Déchirant en même temps, mais mignon quand même.

« Sérieux, si j'avais été comme toi. J'aurais été l'homme le plus heureux du monde. »
Une gêne se fit sentir, Simon rougis alors que les deux autres froncèrent les sourcils. De quoi pouvait-il bien parler?
« Pourquoi tu me dis ça ? »
« Parce qu'avec toute l'amour que tu me donnes depuis une semaine... Ouf, je serais surement au 7ème ciel. »
« ... Arrête, là-bas tu trouveras une fille qui t'aimerais comme ... »
« ... Comme Simon peut t'aimer ! »

Fred lança un regard sombre vers Jonas, lui faisant signe de ce taire un peu, plutôt que de dire des conneries. Par contre, Simon eut un petit sourire en coin, s'approchant de Fred pour le prendre dans ses bras. Les adieux, Fred détestait cela, d'autant plus que les trois garçons présent en ce moment, l'avait été toute au long de son enfance, son adolescence et maintenant c'était des chemins différent qu'ils empoignaient, chacun de leur côtés. Ainsi donc, leur dire aurevoir c'était comme perdre la moitié de votre vie, la laissant dans une vieille boite en vous disant « un jour je reviendrais pour l'ouvrir ». Ils seraient toujours là, ça, pas de doute. Fred le savait et aurait mit sa main au feu. Ils ne s'étaient jamais séparer, ni a la mort de Jérémy, ni quand Jonas avait coucher avec Eliza (non là dessus Fred l'avait même remercier), ni quand les parents de Simon l'avait mit a la porte, obligeant celui-ci à avouer son orientation sexuelle, qu'ils avaient tous pris avec une grande ouverture d'esprit. Ils étaient des frères, des copains et maintenant ...

« Fred, si tu pleure je t'attache nu a l'arbre là-bas, devant l'aéroport. »
« ... » Un grand éclat de rire ce fit entendre de la part de l'intéresser, essuyant la fine larme qui avait échapper à son attention. « Arrête, t'aimerais trop cela, coquin. »
« Haan, je l'avoue » Avoua Simon en déposant un baiser sur la joue de son ami. « Tu vas nous manquer... »
« Ouais, prend soin de toi, vieux ! »
« Et n'oublie pas, je veux des photos de Japonaise chaude ! »
« ... »

Fred leva les yeux vers le ciel, frappant dans la main de Dom, serrant Jonas dans ses bras après une poignée de main « entre copain » et déposant un baiser (furtif) contre les lèvres de Simon. Pour une dernière fois, il les salua, poussant les portes de l'aéroport, en route vers son avion.

ҳ̸Ҳ̸ҳ


Dans la vie, on se bute souvent contre un mur. Croyant à un rêve que nous chérissons depuis l'enfance, près a faire beaucoup de sacrifice. Ils s'étaient promis d'être un groupe, les cinq ensemble. Uniquement les cinq ensemble. Tous avaient été d'accord pour dire que si jamais l'un d'eux refusait, changeait d'avis ou autres catastrophe, ils ne seraient que cinq copains. Jamais ils n'auraient cru que la mort emporterait le leader de leur groupe. Pourtant, la promesse qu'ils s'étaient tous faites, ils l'avaient tenu. Simon était devenu un coiffeur reconnu chez les célébrités d'Hollywood. Jonas un père à plein temps, qui bossait dans l'informatique, Dominic tenait maintenant un bar ou quelques groupes qui débute commençait leur début chez lui.
Pour Fred, jamais il n'aurait cru que ce qu'il détestait le plus l'amènerait sur le chemin de New Stage. Être psychologue et venir en aide aux jeunes qui pouvait avoir une vie extraordinaire, c'était ça maintenant son destin. Dans la vie, nous ne faisons pas toujours ce que nous rêvons de faire, mais terminons souvent notre vie en faisant quelque chose qu'on aime.

{C'est cucul hein ? XD J'adore !! }
Revenir en haut Aller en bas
Darren Sheen
ADMINISTRATEUR▐ GOD
 ADMINISTRATEUR▐  GOD
avatar

Masculin MESSAGES : 71
NAISSANCE : 28/10/1993
AGE : 25
CHAMBRE : //
SURNOM : Ren, Dada, Sheep.
HUMEUR : Like yeah.
{16 +} : Oui
ATTIRANCE SEXU' : Genre.

TOP SECRET
FRUITS DÉFENDU: Wrath.
VOS SECRETS:
ÉTATS MENTAL:
160/100  (160/100)
MessageSujet: Re: Fred {Psy} Green / Finish   Sam 10 Jan - 0:21

Oui et non en même temps xD
J'aime bien, ce sont des choses qui arrivent et c'est extrêmement bien amené
je te souhaite la bienvenue et un excellent jeu sur le forum
Je te valide ^^
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fred {Psy} Green / Finish   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fred {Psy} Green / Finish
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» règles et formulaire
» TUTORIEL AVATAR : Ashley Green [PHOTOSHOP]
» EVGA Classified E760 + Corsair Obsidian 800D ''Green''
» Chevrolet Camaro - Synergy Green Special Edition
» Green Fleet Awards 2013 : Fiat Professional sacré Constructeur VUL de l’année

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New Stage :: ■ Mots D'Ordres ■ :: ► FICHIERS :: ▬ ADMISSIBLE-
Sauter vers: